des crêtes ardennaises à la Cordillère des Andes

Accueil - Qui suis-je ? - Album photos - Archives - Amis

17. L'archipel des Galapagos

Publié le 20/07/2007 à 02:50 - Ajouter un commentaire

On nous avait dit que c'était cher et on avait dit que c'était vraiment bien. C'est vrai que la vie est un peu plus chère qu'ailleurs, mais jamais de notre vie et jamais au cours de nos voyages précédents, on a aimé autant un endroit. Jamais nous n'avons été autant impressionné par la beauté de la faune et de la flore, par la proximité avec la nature, par la relation entre l'homme et les animaux qui ne nous voient pas comme des prédateurs. L'archipel des iles Galapagos nous a completement charmé!

Situé à 1000 km des cotes équatoriennes, l'archipel regroupe 19 iles et 42 ilots. Après une heure et demie d'avion, nous débarquons sur l'ile de Santa Cruz où se situe le village le plus important de l'ile, Puerto Ayora. Petit port touristique, on peut déjà là voir flaner des pélicans, des iguanes ou des lions de mer se prélasser au soleil. A quelques enjambées du port, se trouve la station scientifique Charles Darwin. Ah oui, c'est ici que l'ami charly a passé 5 semaines en 1835 et qu'il a sorti, 22 ans plus tard sa théorie de l'évolution. Faut dire que l'endroit se prete pas trop mal à l'observation des especes animales! Comme les iles sont d'origines volcaniques, elles n'ont jamais été rattachées au continent. Ainsi, pendant des milliers d'années, les iles n'ont du etre qu'un amas de roches volcaniques, completement vierges de toute végétation. Toute la faune et la flore est arrivée par hasard sur les iles. Soit par l'air (les oiseaux, les graines transportées par des courants venant de la cote) soit par la mer (la seule explication pour l'arrivée des animaux terrestres vient du transport de ceux-ci par des radeaux naturels jusqu'aux iles). Ces espèces animales se sont reproduites et ont évoulées pendant des milliers d'années dans un microcosme completement coupé du reste du monde. Ainsi, sur chaque ile, on retrouve des espèces qu'on appelle "endémiques", c'est à dire qu'on ne retrouve nulle part ailleurs au monde. Bref, tout ca pour dire qu'on en a eu plein la vue pendant 9 jours. On a observé de près des animaux que l'on est pas pret de revoir autre part (on controle les sacs à l'arrivée et au départ pour etre sur qu'on apporte pas de nouvelles especes de pommes, de bananes,...). Dans le flot des plus belles choses que l'on a vu, on ne peut pas s'empecher de citer: les iguanes terrestres et des iguanes marins (ceux-ci n'existe pas ailleuirs et se sont adaptés à nager au fil du temps), des tortues terrestres géantes (200 kg et 120 ans), des pélicans (comme dans Petzi), des frégates, des fous à pattes bleues, des fous à pattes rouges, des fous masqués (euh les fous c'est des oiseaux hein), et puis on a eu la chance de pouvoir nager avec des otaries, des lions de mer, des tortues marines géantes, des raies, et meme des requins (meme pas peur!).

C'est probablement cela le plus hallucinant sur cet archipel, c'est la possibilité de s'approcher si près des animaux sans que ceux-ci soient agressifs. Malgré les nombreuses critiques des spécialistes préconisant un accès limité aux touristes afin de ne pas déteriorer cet espace naturel inestimable, le parc naturel (qui regroupe l'entiereté de l'archipel et les eaux territoriales) est bien aménagé. Plusieurs iles sont interdites au public, les endroits d'accès sont balisés et chacun respecte les consignes de préservation, les endroits réservés à la nage et à la plongée sont bien limités. Bien entendu, il reste de gros efforts à faire en matière de gestion des déchets et économie d'énergie ainsi que de sensibilisation des locaux comme des touristes au respect de la nature.

Après cette parenthèse incroyable, nous sommes de retour sur le continent, au sud de l'Equateur, à Cuenca. Nous partons demain pour notre dernière ligne droite vers Quito. il nous reste 3 semaines de vélo et 600 Km. ca commence doucement à sentir la fin...

à Bientot!


Oufti

Publié par Jean Denis Lejeune le 20/07/2007 à 15:12 - Lien

2 mois presque que je ne suis plus passé par votre site. Toujours aussi excitant de vous voir avancer dans cette si belle amérique latine.

Allez profitez en bien encore pendant les dernières semaines.

JD

Même avec des requins...

Publié par Gwen le 20/07/2007 à 19:46 - Lien

Salut les amis,

Wouah! Impressionnée... surtout par la maitrise du "même pas peur avec les requins..." Comme quoi, ce stage d'adaptation à la côte d'Opale a porté ses fruits... :-)

A bientôt!

A bientôt

Commentaire sans titre

Publié par Méla le 22/07/2007 à 22:42 - Lien

Hello Les amis,
On est tjrs aussi impressionnés devant vos exploits et aussi devant la qualité de vos photos! Et dire que nous allons devoir nous contenter d'une visite au Zoo d'Amnéville avec Victoria... Espérons qu'on pourra un jour l'emmener dans ce genre d'endroits magiques!
Profitez bien des dernières semaines, gros bisous!
Méla, Gé et Victoria!

Commentaire sans titre

Publié par Olaf le 23/07/2007 à 15:11 - Lien

C'est ou qu'on signe?

Le retour des 2B3

Publié par Olaf le 23/07/2007 à 18:10 - Lien

Hello vous trois (Gal&Marie, Anneuh),

Vos photos et récits sont tellement captivants, intrigants, émouvants, époustouflants, étonnants, décoiffants, attendrissants, impressionnants, ébahissants, intéressants, alléchants, spitants, désopilants, interpellants... (je manque de vocabulaire pour décrire l'effet que cela a sur moi) que le fait d'avoir visité votre blog ce matin m'a empêché de faire quoique ce soit de productif de toute la journée.
Alors, vous savez : j'appréhende qque peu votre retour ! J'ai bien peur que ce que l'on découvre sur vos blogs ne soit que la part visible de l'iceberg. Et comme je suis convaincu de ce que c'est le cas... Faudrait peut-être que je demande une assistance psychologique pour m’y préparer.
Là-dessus, il me semble qu’au plus tôt on commence une thérapie, meilleurs en sont les résultats. Donc, veuillez me pardonner, mais il en va de mon intégrité psychologique : "Bande de salopiauds ! C’est plus que du sadisme de faire saliver les gens comme ça !"
Ouf… ça fait du bien ! ; - )
Non, sans rire : je suis super heureux pour vous de toutes les découvertes que vous faites ! Même si, et je sais que ce n’est pas bien de ma part, je ne peux m’empêcher de vous jalouser un peu… !
A bientôt les gars,

Olaf

(qui se demande s’il arrivera encore a trouver des sujets de conversation qui pourront vous intéresser après vos escapades sud-américaines…)

¿ un poquito mas ?

Publié par soy de la policia le 25/07/2007 à 02:56 - Lien

hola les cyclos, un petit message de Huancayo où l´on fait une pause : cours d´espagnol et de cuisine et remise en état de nos intestins et tendons... Contents de voir que vous vous etes eclates aux galapagos, ca fait envie, mais on va pas se retaper les 2000 bornes en sens inverses !! Bon courage pour les petites cotelettes de la sierra equatorienne...
hasta luego. Que les vaya bien !

Virginie et Michel

Commentaire sans titre

Publié par tot le 26/07/2007 à 22:00 - Lien

Salut les explorateurs, mon frère vient de me donner l'adresse de votre blog.
J'immagine que vous devez vivre un trip de fou....
je suis impatient de vous voir pour entendre les folles histoires que vous avez du accumuler tout au long de votre périple..
Autour d'un bon Orval par exemple...
Allez, à tout bientôt...

« Page précédente :: Page suivante »