des crêtes ardennaises à la Cordillère des Andes

Accueil - Qui suis-je ? - Album photos - Archives - Amis

20. Une deren pour la route

Publié le 10/08/2007 à 11:23 - Ajouter un commentaire

 

 

 

Hola !

Aujourd'hui un coin de voile va se lever sur une question qui vous trotte en tête depuis bientôt 5 mois...La fameuse "Mais qu'est ce qu'ils ont pris dans leurs bagages pour partir à bicyclette ?" Ne croyez pas qu'on vous explique tout ca parce qu'on a plus rien à dire mais on fait juste les choses à l'envers. Et puis voilà qui sera déjà écrit pour ceux qui planifient leur prochain voyage à bicyclette. Pour les téméraires qui sont remontés sur leurs vélos suite à nos récits, n'oubliez pas que les premiers kilomètres sont les plus durs...

Précisons que nous ne connaissons pas le poids exact de notre équipement puisque nos valises n'ont jamais été pesées - sauf à l'aéroport mais on a pas regardé - sachant quand même que Fabien a deux fois plus que Marie qui porte sur le dessus de son porte-bagage un quart du poids contenu dans les sacoches de côté... (ca rappelle les problèmes de math!)

Pour aller à l'essentiel, disons que nous avions avec nous...

De quoi se loger: tente, sacs de couchage, tapis de sol - le tout poids plume evidemment, top matos. Le bon plan est de prévoir le départ un peu après les fêtes de Noel!!

De quoi se nourrir: réchaud multicombustibles - ca marche même avec du whisky mais ca ca dépend des priorités de chacun -, gamelles, produit de vaisselle, éponge, lyophilisés au cas où, bouffe - essentiellement des pates en sachet et de la soupe- , et le plus important beaucoup d eau.

De quoi se soigner et se laver: savon lessive, trousse de toilette de base et pharmacie - on a meme un bistouri au cas ou il faudrait emputer d'urgence!

De quoi s'habiller:

vêtements vélos: 2 cyclistes, 2 maillots, gants, cagoule, pull, veste de pluie, casquette.

vêtements chauds: 2 pulls en laine mérino, 2 pantalons, bonnet, 2 t shirts et le must, collant et chemisette damart - le seul vraiment efficace pour lutter contre le froid même s'ils sont décorés de jolies dentelles.

sous vêtements en petite quantité, un maillot de bain, une paire de chassures et des slachs.

De quoi s'évader de temps en temps: revues et bouquins - à échanger au fur et à mesure dans les books exchange - et deux lampes de poches. Pour la petite histoire, nous devrions normalement suivre le parcours de nos livres échangés puisque nous avons demandé aux prochains lecteurs d'envoyer un mail avec certaines infos.

De quoi réparer les vélos: rustines en grandes quantité, chambres à air de rechange, tape - a prononcer à l'anglaise -, pédales, outils, colsons et pompe - qui vient justement de terminer sa vie avant hier sur le mollet de Marie suite à un regonflement trop violent de Fabien.

 

Et le plus important de tout...à n'oublier sous aucun prétexte...LES BOULES DE L INGENIEUX MR QUIES. D'abord parce qu'on est pas à Glaireuse, que l'isolation n'est pas dernier cri, que les gens se lêvent très tôt, que l'altitude fait ronfler et aussi parce que quand il y a beaucoup de voitures ca aide psychologiquement à rester zen. Hé oui, on a du rouler avec des boules Quies sur la panam pour rejoindre Quito...Mais durant ces 8 jours de vélo, rassurez vous, on s'est exilés dans les magnifiques campagnes d'Equateur. On a renoué pour un temps avec l'altitude, les pistes, la tranquilité...Les photos parlent d'elles-mêmes.

On sent s'approcher doucement le retour vers la Belgique...Nous avons enfin eu nos premiers jours de pluie et nous avons été accueilli par la grêle en entrant dans Quito. Si ca c'est pas un signe qu'il nous faut revenir au pays...

Il nous reste quelques jours avant d'empaqueter nos vélos et le temps de vous écrire un dernier petit mot en guise de conclusion. Tradition oblige!

 


tout a une fin

Publié par bibi le 11/08/2007 à 10:38 - Lien

salut les loulous,

Figurez-vous que je me demandait l'autre fois si vous creviez souvent. juste les pneus bien sur parce que crevez vous l'avez surement fait. facile de raconter un recit par mail une fois l'etape finie. mais j'aurais bien aimé voir la gueule, langue pendante en haut du col!!! Moltes va!
Sinon sachez bien que nous sommes deja tous pret a vous recevoir et que le pays a ete bien dur avec vous car ici pas de grele ni de pluie.

Allez je vous laisse car nos prochains echanges se feront en tete a tete. Bon preparatif et a tres bientot.

Je profite du blog pour dire a tous les cama du grand frere que j'ai congé la semaine du 15 aout et que si y en a qui ont besoin de moi pour un préparatif quelqconque...


Hola !

Publié par Anonymous le 12/08/2007 à 01:42 - Lien

c'est touchant de vous lire et votre article pratico pratique nous rapproche encore un peu plus de votre quotidien. Merci encore pour vos récits au fil du parcours, c'était une vraie plongée vers l'étranger et la part d'aventure que comporte tout voyage comme le vôtre.

Bon retour à vous deux et au plaisir de vous revoir !!
Rassurez-vous, il fait beau en Belgique !

Véro


Commentaire sans titre

Publié par Nico Decleyre le 12/08/2007 à 13:10 - Lien

Ha des nouvelles de ma soeur via ce site :-)

Marie, tes frères sont bien en forme ici en Belgique! J'ai eu l'occasion passer quelques heures sympathiques et arrosées en leur compagnie (ainsi qu'avec la future Madame Blerot) au mariage de Béné le we passé (en habits du Moyen-Age, avec invitation de sultans).

A+

Nico

« Page précédente :: Page suivante »