des crêtes ardennaises à la Cordillère des Andes

Accueil - Qui suis-je ? - Album photos - Archives - Amis

21. Bye Bye America del Sur

Publié le 13/08/2007 à 04:34 - Ajouter un commentaire

 

 

 

A l'angoissante question " tiens, combien vous comptez faire de kilometres à vélo?", nous vous avions repondu à demi sourire mais très sérieusement: "entre 100 Km et 3000". En arrivant à Quito le 9 aout, nous venions de franchir notre 3401ème kilomètres accueilli par une belle "drache". Lors de notre arrivée à Bunos Aires, en retirant des cartons nos deux vélos, nous n'avions aucune idée du parcours qui nous attendait, des difficultés que allions peut-être rencontrer, et surtout de l'immense bonheur de découvrir l'amérique latine sur nos selles de vélo. Marie n'ayant plus jamais poussé sur des pédales depuis les trajets entre Frassem et l'ISMA, nous ne pouvions pas tracer de trajets trop ambitieux. Son vélo acheté quelques semaines avant le départ, elle s'est exercée (quasiment la cigarette à la main) sur les côtes de Glaireuse, Villance et Anloy. Kilomètres au compteur avant départ: 124... Si d'aventures (et le mot n'est pas choisi au hasard), en lisant nos petites bafouilles, vous avez imaginé être à notre place, mais que la peur des pédales et du mal aux fesses vous a refroidi aussi vite, dites vous bien que le vélo est un moyen de locomotion doux: après une côte, il y a toujours une descente, il y a toujours un pick-up pour vous charger lors des premiers jours difficiles, les petites pauses "bouffe et boissons" au bord du chemin sont à consommer sans modération, les traversées de campagnes ennuyantes sont à prévoir en bus, et surtout pas de chronomètre en fin de journée.

Nous avions choisi le vélo au départ sans grande conviction, mais avec l'intuition que ce serait une excellente manière de rencontrer la population sud américaine, d'approcher de plus près la réalité des campagnes, de s'imprégner de l'athmosphère. Nous partions dans une optique de voyage à la rencontre des peuples mais au fil du chemin, la beauté des paysages traversés nous a complètement fascinée et nous a rendu plus sensible à la nature et aux problèmes majeurs qu'elle subit. Le Salar d'Uyuni et le Désert du Sud Lipez, la Quebrada de Cafayate en Argentine, la route Uyuni - Potosi (là on en a bavé!), le lac Titicaca avec en arrière plan la cordillère Royale, l'Altiplano, la canyon del Pato au Pérou, la Laguna de Quilotoa et l'amazonie en Equateur et bien sûr les îles Galapagos, ont été autant d'oeuvres d'art naturelles que nous avons respirés à plein poumons.

 

Des quatres pays traversés, il est vraiment difficile de sortir le "Best of". Ils ont tous leurs particularités, des aspects qui nous ont enchantés et d'autres qui nous ont décus. Beaucoup de questions aussi sur les conditions de vie dans les campagnes et dans les villes, des interpellations sur le niveau de développement ou encore sur la place de l'amérique latine dans les relations régionales ou internationales. Et c'est en comparant les différents pays et en croisant nos impressions de voyage que nous avancons dans nos réflexions. C'est en roulant en Equateur que l'on s'est rendu compte de la différence flagrante avec la Bolivie. Bien que la pauvreté ne nous est pas apparue criarde dans le campo boliviano (fossé entre les riches et les pauvres moins flagrant, moins de pauvreté "de solitude",...), il reste que l'Equateur nous a semblé le pays où le niveau de vie était le meilleur (ou le moins pire). La variété du parc automobile, les déchets, les publicités, le traffic routier, l'habitat, les modes vestimentaires, le temps consacré aux loisirs, sont autant de petites observations qui nous sont apparues significatives. Et puis, ce voyage, par quelques discussions, mais aussi par différentes lectures, nous aura dévoilé un sous-continent en pleine ébullition politique. Après des dizaines d'années de main mises des Etats-Unis sur cette partie du monde, ayant placés ses pions comme sur un échiquier, ayant imposés ses lois de marchés, on dirait que l'Amérique du Sud arrive tant bien que mal à prendre ses distances. Entre une gauche modérée centriste (Lula au Brésil, Bachelet au Chili, Krichner en Argentine) et une gauche plus radicale qui expérimente une nouvelle mondialisation antilibérale (Chavez au Vénézuela, Morales en Bolivie), l'Amérique du Sud arrivera peut-être à rentrer dans une période plus stable et constructive. Le 11 septembre aura eu peut-être comme seul effet bénéfique de détourner l'attention des Etats-Unis vers une autre partie du globe...

 

Et si on parlait un peu de vous!

Nous ne voudrions pas écrire notre conclusion sans souligner le plaisir que nous avons eu à voir le compteur des visites avancer jour après jour (secretement, nous avons toujours eu peur que le compteur des visites dépasse notre compteur kilomètrique!). Vos lectures, vos visites, vos commentaires nous ont encouragé à mettre à plat nos impressions de voyage, à réfléchir à ce qu'on allait bien pouvoir vous raconter, à faire une première sélection de photo, à nous arrêter un instant sur nos réflexions. Un tout grand merci donc pour vos regards attentifs!!!

Ceci étant, notre hébergeur nous donne des statistiques intéressantes sur votre taux de fréquentation. Ca en dit long...

Tout d'abord, au regard des chiffres, nous pouvons distinguer deux types de surfeurs:

- Ceux qui ont accès à internet au boulot,

- Ceux qui n'ont pas accès au boulot ou qui bossent vraiment (bien sûr!) ou qui allume leur ordinateur le we après le bon repas du dimanche midi par exemple, affalé dans un gros fauteuil, et qui décide de jeter un oeil sur le voyage "des jeunes", les yeux mi-clos dû à la digestion du poulet - compote -frite et du bon verre de vin qui l'accompagne ( miammm! Là tout de suite, ca nous donne envie de rentrer!)

Effectivement, il y a plusieurs pics récurrents de fréquentation. Le lundi matin (tu m'étonnes!) où les jeunes employés cadres dynamiques arrivent au boulot plein d'énergie, malette sous le bras parce que le we a été calme et reposant. Déprimés, dû à la fatigue accumulée le we, on a un peu la rage sur les deux touristes qui pédalent peinards en amérique latine mais on se dit quand même qu'on va aller jeter un oeil sur leur blog, histoire de voir si ils ne sont pas dans le pétrin, histoire de se soulager. Zut, ils n'ont toujours pas de problème apparent, sûr qu'ils cachent quelque chose.

 


 

Autre pic hebdomadaire, le vendredi après midi. Logique, le vendredi on pense évasion, jardinage, sortie du samedi, fête de famille du dimanche... Tiens! si je faisais un peu de vélo ce we, ca me ferait du bien... bof... au fait, où ils en sont les deux touristes qui pédalent peinards en amérique latine ?

Le pic qui nous est apparu le plus étonnant, c'est celui du poulet-frites-compote; celui du dimanche. Certaines semaines il dépasse même le pic des dépressifs du lundi matin ou les rêveurs du vendredi après midi! Les parents, familles ou amis plus âgés sont donc des accros du net le we. A moins que ce soit la nouvelle salve des jeunes parents qui ont fait surface sur ces 5 mois (pas moins de 5 naissances!) et qui entre les deux coups de biberons et les couches culottes essayent tant bien que mal de lire les nouvelles des deux touristes qui pédalent peinards...( bon ca va, on a compris!)

Nous pouvons noter également que le mois le plus fréquenté fut celui de mai. c'est vrai qu'en mai on pense aux vacances, on les préparent et les vacances ca fait penser aux vacances, tiens au fait, où ils sont les deux touri... Et puis, anecdote excellente par ailleurs, comme quoi il faut toujours faire confiance aux chiffres, le jour le moins fréquenté est... on vous le donne en mille... le samedi 28 juillet avec 23 visites (quand même!)! On s'accordera pour dire que la foire agricole a rassemblé les déprimés du lundi, les rêveurs du samedi, les frites-compotes et les jeunes parents du dimanche! 

 

Notre voyage en quelques chiffres pour ceux que ca intéresse.

 

Nous avons donc roulé 3401 Km, 

Nous avons passé 261 heures et 30 minutes sur notre selle, 

Nous avons roulé en Argentine, 461 Km, pendant 9 jours, avec une moyenne de 52 Km/jour. 

Nous avons roulé en Bolivie, 918 Km, pendant 17 jours, avec une moyenne de 54 Km/jour.

Nous avons roulé au Pérou, 1300 Km, pendant 23 jours, avec une moyenne de 56 Km/jour.

Nous avons roulé en Equateur, 722 Km, pendant 16 jours, avec une moyenne de 45 Km/jour. 

 


 


Commentaire sans titre

Publié par Monsieur Dominique le 13/08/2007 à 22:29 - Lien

"Marie n'ayant plus jamais poussé sur des pédales depuis les trajets entre Frassem et l'ISMA, "
J'ajouterais - quand il ne pleuvait VRAIMENT pas- ...

Supers félicitations à vous deux. Quelle expérience!!!

Au plaisir de vous entendre.


Dominique De Frassem lol


Commentaire sans titre

Publié par Laden le 13/08/2007 à 23:32 - Lien

Youhouhou... Vive les lambert!

Merci pour tous ces récits et viva la fiesta!!!

¡qué guay!

Publié par catarina le 14/08/2007 à 14:50 - Lien

enhorabuena por vuestro viaje y experiencia compartida. Os espero con mucho ánimo y creo que os voy a solicitar para contar vuestra experiencia a los alumnos de la clase de ética en Ciney. Mi colega del instituto se va mañana para el Cambodge pero sin bicicleta más bien como rutero. Hasta pronto......

Commentaire sans titre

Publié par Joquette le 14/08/2007 à 15:25 - Lien

Merde il va falloir trouver un nouveau blog à explorer le lundi matin, mardi soir, mercredi après-midi, jeudi sur le pouce, ...
Et y'a pas de raison de toute bonne chose ai une fin pour vous aussi!!
Merci de nous avoir fait partager de vos magnifiques paysages.
Vos textes se boivent comme du petit lait. Quel bonheur!
A tout bientôt alors...
Besos

Commentaire sans titre

Publié par Anonymous le 14/08/2007 à 15:27 - Lien

erratum "... que toute bonne chose n'ai une fin..."
Heu ... je crois...

Commentaire sans titre

Publié par Anonymous le 14/08/2007 à 18:36 - Lien

Holà
Comment vont nos deux conquistadors de la route? Prêt pour le retour (pas trop d'amertume de rejoindre nos froide contées?). En tout cas, nous on se fait une joie de voir comment vous avez changé (ou pas) et de réentendre le rire tonitruant de Gal. J'ai hâte de faire une petite ballade en vélo avec vous dans les Ardennes (si on est de taille) pour ne pas que vous perdiez la forme.
A bientot pour un récit plus Or(v)al de vos aventures...

Bernard (qui polymérise)

merci!

Publié par Anonymous le 15/08/2007 à 01:52 - Lien

merci de nous avoir fait rêver,d'avoir été au bout de votre rêve,d'avoir comblé notre curiosité de magnifiques photos et de commentaires interressants.On vous attend mais le vol est à quelle heure????Mam'

Quelle aventure !

Publié par Floriane le 16/08/2007 à 14:21 - Lien

De temps en temps, quand j'en avais marre de travailler, je venais rêver sur votre site ...
Merci pour ces moments de détente !
Quelle expérience... ça donne envie.
Félicitation à vous deux.
Floriane

Bon et maintenant!?

Publié par Lauran...ichon le 19/08/2007 à 23:00 - Lien

Bon les gars, c'est bien beau tout ça mais maintenant qu'on vous a vu, qu'on a bu une bonne Pinky en votre compagnie, qu'on a vu que vous alliez bien et qu'on sait qu'on peut vous laisser partir seuls comme des grands..
on fait quoi nous maintenant?
On lit quoi maintenant?
On se distrait comment?
On rêve en regardant par où?

Allez, pourquoi pas le blog de Glaireuse?
Si j'suis persuadée que ça peut le faire!
C'est super de vous revoir !!
A bientôt les poulets!!

Commentaire sans titre

Publié par Anonymous le 20/08/2007 à 11:25 - Lien

Ben oui, c'est lundi matin, je viens voir votre blog ;-)
Qu'est-ce que je vais lire? Donnez-nous en encore...

A très vite et belle semaine à vous deux,

Sidémout

Suerte

Publié par Los amigos le 4/09/2007 à 01:13 - Lien

On voient de lire votre dernier post... On s'y retrouve !
On voulait aussi vous dire qu on est alle passe les 2 jours sur Taquile avec Minka, belle experience partagee avec les parents.
On vous souhaite du courage pour le retour... a bientot sur la route !

Michel y Virginie

Commentaire sans titre

Publié par laden le 4/09/2007 à 19:47 - Lien

Et pourquoi pas...

Après tout, qui sait??? Peut-être que cela va nous réussir de continuer à visiter votre site...

Au plaisir les lambert!


« Page précédente :: Page suivante »